illustration14-11 #Espritscout message du bord
« Repartir après un accueil chaleureux à Roscoff puis à Camaret n’est pas chose facile, l’intérêt sportif étant bien émoussé par la dépression atlantique, il faut trouver une autre motivation pour poursuivre l’aventure « Route du rhum ». La principale c’est vous, vous les « terrestres » qui encouragent, qui partagent, qui aiment, sans vous cette transat perd son sel.

Participer avec Esprit scout est comme un des piliers de la pédagogie scout : le jeu , jouer avec nous, avec vos amis, en famille, en équipe.
Mathieu m’a dit qu’avec 1200 j’aime sur facebook, j’avais de grande chance de remporter la course, je suis pas sûr que cela soit suffisant…
Parti (plutôt reparti) depuis quatre jours, j’ai pu tester les conditions de navigation dans une mer accommodante, 4 mètres de creux et pas trop croisée, ce qui m’a définitivement rassuré sur le choix de faire escale et d’attendre des conditions correctes. Agir en bon marin, c’est aussi savoir renoncer, ceux qui ont abandonné , fait demi tour pour s’abriter ne gagneront pas cette couse mais ils gagnent plus de respect .

Pour moi la course au large est un jeu avec les éléments, le vent, la mer, le bateau et les autres concurrents .

Les nuit sont longues et les journées trop courtes, à peine levé le soleil décline. Après une nuit à se débattre pour faire avancer le bateau dans une zone sans vent , traverser l’autoroute à cargos en tirant des bords entre la terre et la zone interdite, éviter les pécheurs, la journée est courte car elle permet aussi de prendre un peu de repos.

C’est pas facile de regarder les copains partir à l’ouest, c’est vrai que je suis fan de l’est, déjà, lors de la Transat Jacques Vabre nous étions à l’est de la flotte, cela risque de devenir une habitude, mais au vu de la météo, il me semble risqué de faire de l’ouest, le front qui passe dans les heures à venir sera rapide et pas trop brutal (juste 40 noeuds dans les grains..) mais ceux à venir le seront avec une mer croisée et très forte et des vents violents. Décision d’aller cap au sud pour tenter de passer dessous la dépression et limiter les risques.

Publicités